Payez vous trop cher pour votre assurance hypothécaire?

Si vous avez une hypothèque, vous avez probablement souscrit à l’assurance crédit hypothécaire vie-invalidité offerte par votre banque ou caisse populaire. Qui plus est, vous avez possiblement d’autres prêts ou locations, pour votre auto par exemple, et vous avez souscrit à une assurance vie-invalidité sur ces contrats. La plupart des consommateurs croient à tort que l’assurance fait partie intégrale de l’emprunt et qu’ils sont obligés d’y adhérer. Or, rien ne vous oblige à prendre de l’assurance sur votre emprunt auprès de l’emprunteur.

Lors d’un nouvel emprunt, surtout hypothécaire, il est important de faire le point sur les assurances que vous avez déjà en place. Puisque l’hypothèque représente probablement la dette la plus importante de votre vie, il est sensé de l’assurer. Par contre, il est possible que vous soyez déjà adéquatement assuré pour couvrir le nouvel emprunt.  Si ce n’est pas le cas, il faut alors souscrire de l’assurance additionnelle, mais pas nécessairement auprès de votre banque ou caisse. Le fait est que l’assurance offerte par ces dernières est un produit générique d’assurance collective qui est généralement plus coûteux (10 % à 30 %) et moins flexible qu’une police d’assurance individuelle.

En général, la plupart des polices bancaires ne font aucune distinction entre les fumeurs et les non-fumeurs. Si vous êtes non-fumeur vous vous trouvez à payez plus cher pour compenser pour ceux qui le sont. De plus, en général, votre prime n’est pas garantie et augmente à chaque renouvellement hypothécaire alors que la prime de l’assurance individuelle est garantie pour la durée du contrat d’assurance.

Autre point important, votre assurabilité est déterminée lors de la réclamation et non lors de l’adhésion. Cela signifie que vous pourriez potentiellement être refusé lors de la réclamation si vous aviez des conditions préexistantes dont vous n’étiez pas au courant. L’adhésion à une assurance individuelle peut sembler plus longue, étant donné l’examen médical, mais, une fois que vous êtes accepté, vous êtes sûr d’être payé en cas de réclamation.

Par ailleurs, l’assurance individuelle vous appartient, ce qui signifie que vous êtes libre de changer d’institution bancaire pour profiter d’un meilleur taux d’intérêt ou d’une meilleure offre de services.  Avec une assurance bancaire, vous devrez changer d’assurance si vous changez de banque. Puisque vous serez plus âgé, votre prime augmentera, sans parler du fait que vous pourriez devenir non-assurable. De plus, l’assurance individuelle vous permet de regrouper plusieurs emprunts sur la même police et de garder la police une fois que ces emprunts sont remboursés. Elle sera alors disponible pour couvrir de nouveaux emprunts.

Un autre élément très important est la désignation de bénéficiaire. Dans le cas de l’assurance bancaire, c’est la banque qui est automatiquement bénéficiaire et le prêt est automatiquement remboursé. Dans une assurance individuelle, vous êtes libre de nommer le bénéficiaire de votre choix. Pourquoi est-ce important? Parce qu’existe de nombreux avantages de nommer un bénéficiaire autre que le prêteur. Par exemple,

  • Le bénéficiaire peut investir la somme reçue et utiliser les revenus générés pour continuer de payer l’hypothèque.
  • Si le prêt n’est pas à échéance, le bénéficiaire peut retarder le remboursement jusqu’à la date de renouvellement, évitant ainsi les pénalités d’un remboursement pas anticipation.
  • Le bénéficiaire peut utiliser la somme pour des besoins plus pressants (rénovations, retour aux études, etc.)

En conclusion, l’assurance individuelle est beaucoup plus flexible et généralement moins couteuse que l’assurance offerte par les banques et les caisses. Si vous avez des emprunts bancaires, il serait peut-être intéressant de faire l’exercice comparatif pour voir combien vous pourriez économiser.

 

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?